GRANDS LACS : Contre braconnage et violences régionales, le Rwanda préserve ses gorilles-Libération

C’est l’heure de la pause dans le parc national des Volcans du Rwanda pour la famille Agashya. Les enfants se roulent sur le dos de leurs mères, les parents dégustent troncs d’arbres, plantes épineuses et foisonnantes.

Soudain, le guide rappelle à l’ordre la poignée de visiteurs venus observer, à quelques mètres, les 27 membres de ce groupe de gorilles au coeur de la jungle du massif des Virunga. L’un des primates s’approche, il faut reculer. Par prudence, et pour respecter l’environnement de ces grands singes.

“Nous voulons les garder à l’état le plus sauvage possible,” explique le guide, Francis Bayingana.

Depuis une dizaine d’années, le nombre des gorilles des montagnes croît dans le massif des Virunga, que se partagent Rwanda, Ouganda et République démocratique du Congo (RDC). Les primates y sont désormais environ 480, pour une population mondiale totale de quelque 790 têtes.

Cette tendance positive, observée en dépit de conflits armés chroniques côté RDC, en bordure de l’habitat des gorilles, est essentiellement le fruit de la lutte contre le braconnage, disent les autorités rwandaises.

Le braconnage “diminue d’année en année,” grâce notamment aux travaux de sensibilisation des communautés locales, assure Télesphore Ngoga, chef de la division conservation au Rwanda development board (RDB). “On n’a plus de situation de braconnage de bébés gorilles comme avant.”  Lire la suite sur liberation.fr

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner