RDC : Soutien à la rébellion du M23, le Rwanda conteste et proteste-RFI

Le rapport d’experts de l’Onu, qui accuse le Rwanda d’aider la rébellion du M23 dans l’est du Congo-Kinshasa, publié le mois dernier provoque des sanctions en cascade contre Kigali. Après les Etats-Unis, et les Pays-Bas, c’est au tour de l’Allemagne et de la Grande-Bretagne de suspendre le versement de leur aide budgétaire au Rwanda. Kigali, qui a toujours nié tout soutien aux rebelles du M23, juge ces décisions «hâtives» et «basées sur des éléments inconsistants». Les autorités rwandaises ont reçu cette semaine le groupe d’experts de l’ONU, auteur du rapport, pour réfuter point par point toutes ses accusations. Un argumentaire rwandais qui a aussi été résumé par écrit et qui est parvenu à RFI.

Vingt-huit pages, sans les annexes, c’est la «Réponse du Rwanda aux allégations du Groupe d’experts de l’ONU». Kigali accuse ces experts d’avoir accordé trop de crédit à des éléments inconsistants, des témoins peu fiables, et de ne pas avoir donné la version des officiels rwandais.

Le Rwanda s’investit pour la paix selon le rapport

Ces très hauts gradés rwandais, accusés de soutien au M23, ont la parole. Si certains ont eu des contacts avec le M23, ils assurent que c’était pour appeler les mutins au dialogue et éviter le retour à la violence. Le général Nziza, accusé de s’être redéployé dans l’ouest du Rwanda pour coordonner le soutien au M23 fournit son agenda et la liste des 114 rendez vous qu’il a eus à Kigali au cours de la période en cause. Lire la suite sur rfi.fr

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner