RDC: la force "neutre" devrait compter 4.000 hommes de pays africains-Jeune Afrique

La force “neutre” qui doit empêcher certains groupes armés d’opérer dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) pourrait compter 4. 000 hommes, a affirmé vendredi à l’AFP le ministre congolais de la Défense Alexandre Luba Ntambo.

La force pourrait compter “4. 000 hommes” qui viendront de “pays africains”, a déclaré le ministre joint par l’AFP au lendemain d’une réunion avec ses homologues d’Angola, du Burundi, du Congo, du Rwanda, d’Ouganda et de Tanzanie sur la crise à l’est de la RDC.

Selon lui, les Etats “concernés” par les récents troubles à l’est ne participeront pas à cette force. “La RDC, le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda, pour ne citer que ceux-là, sont concernés, il ne serait pas normal qu’ils composent la force”, a souligné M. Luba Ntambo.

L’armée congolaise combat depuis mai des mutins se réclamant du Mouvement du 23 mars (M23), et issus d’une ex-rébellion congolaise: le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), intégré dans l’armée en 2009.

L’Ouganda est soupçonné de soutenir le M23, ce que Kampala a démenti. Le Rwanda a pour sa part été nommément accusé par des ONG puis par l’ONU d’appuyer en hommes, en armes et en munitions les rebelles, ce que Kigali a toujours nié.

Les ministres étaient réunis depuis mercredi à Goma, capitale de la province instable du Nord-Kivu (est), pour préparer une nouvelle réunion de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL) destinée à jeter les bases de la nouvelle force.

Les derniers combats entre l’armée et le M23 remontent à quelques semaines. Les mutins doivent “retourner à leurs positions d’avant le 30 juin 2012″, c’est-à-dire sur les collines stratégiques de Runyioni, Mbuzi et Chanzu, près de la frontière avec l’Ouganda et le Rwanda, a rapporté M. Luba Ntambo. Lire la suite sur jeuneafrique.com

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner