RDC : Tabu Ley et Youssoupha Mabiki, chanteurs malgré eux-Jeune Afrique

Né en 1940 à Banningville (aujourd’hui Bandundu), Tabu Ley, a été le premier chanteur africain à se produire à l’Olympia. Son fils, Youssoupha né à Kinshasa, a grandi en France où il est une star montante du rap.

Le père est l’une des plus grandes voix du continent et chante l’amour ; le fils, un nom qui monte dans le monde du rap et exprime la révolte d’une jeunesse française en proie à la discrimination du fait de ses origines. Pourtant, au départ, rien ne les destinait à faire de la musique une profession. Né en 1940 à Banningville (aujourd’hui Bandundu), Tabu Ley a suivi des études moyennes (secondaires) à l’époque de la colonisation belge. Il aurait pu travailler comme comptable dans l’administration. Mais la beauté de son timbre de voix en décida autrement et il devint un chanteur à succès.

Youssoupha, 32 ans, l’un de ses nombreux enfants, né à Kinshasa, a grandi en France. Il est détenteur d’une maîtrise qui aurait pu lui ouvrir les portes du journalisme ou de la communication. Mais il a choisi de marcher sur les traces de son géniteur… même si celui-ci n’a pas été un père parfait. Lire la suite sur jeuneafrique.com

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner