RDC : le M23 ne pourra être à Kampala avant jeudi pour négocier avec Kinshasa-Jeune Afrique

Selon son chef politique Jean-Marie Runiga, la rébellion congolaise du Mouvement du 23 mars (M23) rejoindra Kampala au mieux jeudi 6 décembre. Elle participera à l’ouverture de négociations avec les autorités de République démocratique du Congo (RDC) prévues en échange de son retrait de Goma (est).

« Notre première délégation va quitter (la RDC) demain » jeudi, a déclaré Jean-Marie Runiga par téléphone à l’AFP, depuis Bunagana, important poste-frontière avec l’Ouganda situé à une centaine de kilomètres de Goma, capitale de la province congolaise du Nord-Kivu.

« Quand je dis que nous allons partir demain, ça reste hypothétique », a-t-il cependant ajouté, évoquant « un problème de logistique (…) La frontière de Bunagana est fermée, il n’y a pas d’avion pour nous prendre. »

Fermé après la récente offensive du M23 sur Goma, l’aéroport de Goma doit rouvrir jeudi. Selon M. Runiga, qui a prévu de rejoindre la capitale ougandaise « avant la fin de la semaine », le chef militaire du M23, Sultani Makenga, ne devrait en revanche pas se déplacer. « Il a d’autres choses à faire, il est chef d’état-major » s’est-il contenté d’ajouter.

Le chef politique du M23 espère en revanche que le président de RDC, Joseph Kabila, participera aux négociations. « Je l’ai déjà rencontré à Kampala », a glissé M. Runiga, en référence à une entrevue à la fin d’un sommet des pays des Grands Lacs, organisé après la prise de Goma, le 20 novembre. « Le mieux serait que lui-même soit là et qu’il s’engage », a-t-il ajouté. Lire la suite sur jeuneafrique.com

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner