Au Cap, le mystérieux yacht de luxe des partenaires d’affaires du président Kabila

Deux proches du président congolais ont engouffré 25 millions d’euros pour rénover un navire qui attend toujours ses clients, en Afrique du Sud.

Depuis l’été 2016, une nouvelle attraction attend les promeneurs du Cap, en Afrique du Sud, sur les quais du port : le bien nommé Enigma XK. « Ce bateau est curieux, s’étonne un docker, à attendre depuis des mois alors que les frais de mouillage sont exorbitants. » De fait, rien n’indique dans les 72 mètres du yacht, ses salles de gym et son jacuzzi, ses finitions en bois précieux, son sauna ou son héliport, qu’il faut chercher ses propriétaires à Kinshasa, parmi les cercles de pouvoir et les proches du président Joseph Kabila.

Pour 275 000 euros la semaine, les dix-neuf membres du personnel de bord prendront soin de douze passagers pour croiser dans les eaux chaudes de l’océan Indien, au large de Cannes – où le yacht a été aperçu en janvier 2016 – ou partir en exploration en Antarctique, destination préférée de son capitaine.

Ressuscité à La Rochelle

« Ce navire met à disposition de ses affréteurs une capacité hors norme de se rendre à peu près partout sur le globe, notamment dans les glaces, affirme le Français Lionel Pradines. Ensuite, chaque client fait ce qu’il désire avec le bateau (…). Nous attendons nos prochains clients. » Intarissable sur les possibilités offertes par son navire, le capitaine l’est moins sur son propriétaire.

Affichant le drapeau des îles Marshall, un paradis fiscal océanien qui, grâce à son pavillon de complaisance, affiche la troisième flotte mondiale derrière le Panama et le Liberia, l’Enigma XK ne sillonne pas seulement les eaux troubles des mers australes. C’est en France que le navire est né, sur l’un des chantiers navals de La Rochelle. Ou plutôt qu’il a ressuscité.

Durant trois ans, sous l’égide du bureau d’études du chantier Atlantic Refit Center, un navire de surveillance de la marine écossaise, le Norna, bâti en 1987, a été entièrement restauré pour devenir l’Enigma. De la belle ouvrage, documentée dans une vidéo élogieuse, qui a valu en 2014 au navire le World Superyacht Award de la meilleure rénovation de l’année, décernée par le magazine Boat International, et aurait coûté près 25 millions d’euros, selon un ancien employé de La Rochelle qui préfère conserver l’anonymat. Une somme censée rester confidentielle, comme devait l’être le nom du maître d’œuvre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner