RDC : le pape appelle à «prier pour le Congo» après la mort de plusieurs manifestants

Des heurts ont éclaté dimanche à Kinshasa dans la dispersion de marches interdites contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila.

Depuis Lima au Pérou, le pape François a appelé dimanche les autorités de la République démocratique du Congo à éviter «toute forme de violence». Ce message lancé en plein Angélus - une célèbre prière chrétienne- fait référence aux heurts survenus dimanche dans la capitale Kinshasa.

Selon la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), au moins six personnes ont été tuées dans la dispersion de marches interdites à l'appel d'un collectif catholique contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila au-delà de son deuxième et dernier mandat qui a pris fin le 20 décembre 2016 d'après la Constitution.

«Aujourd'hui, des nouvelles très inquiétantes me parviennent de la République démocratique du Congo. Prions pour le Congo», a déclaré le souverain pontife face à la foule réunie sur la place principale de Lima. «Je demande aux autorités, aux responsables et à tous dans ce pays bien-aimé qu'ils mettent en oeuvre tous leurs efforts pour éviter toute forme de violence et chercher des solutions en faveur du bien commun», a-t-il ajouté.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner