RDC: 24% de femmes n’ont pas accès à la planification familiale

Maternité de l’hôpital général de Kikwit Photo bdomkikwit

Selon le programme national de santé de la reproduction, 24 % des femmes en République démocratique du Congo n’ont pas accès au service de planification familiale. Cette situation est à la base de plusieurs cas de décès maternel. Pour y remédier, une réunion de plaidoyer a été organisée le mercredi 13 juin 2012à Kinshasa pour repositionner la planification familiale.

Le ministre congolais de la Santé, Félix Kabange Numbi a souligné que le but de cette réunion a est d’arriver « à la réduction de la mortalité maternelle et infantile afin d’atteindre les objectifs du millénaire pour le développement ».

Félix Kabange Numbi s’est engagé à œuvrer pour améliorer réduire cette mortalité à l’issue de la réunion à laquelle ont pris part les bailleurs de fonds  et les ONG œuvrant dans le secteur de la santé.

 L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la planification familiale comme un moyen qui permet aux individus et aux couples d’anticiper le nombre d’enfants désirés, d’espacer les naissances et de planifier leur naissance. Ceci est possible grâce à l’utilisation de méthodes contraceptives et au traitement de l’infertilité.

 

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (176)
Ebola (60)
FARDC (52)
Beni (36)
Kinshasa (35)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Sécurité (25)
Corruption (23)
Caf (22)
Mazembe (22)
UDPS (22)
Linafoot (22)