Pourparlers de Kampala : le M23 doit signer une reddition sans condition, selon l’Unafec

Le président de l’Union nationale des fédéralistes du Congo (Unafec), Gabriel Kyungu wa Kumwanza a appelé les anciens rebelles du M23 à signer une déclaration de réédition « sans une quelconque condition » aux pourparlers de Kampala. Au cours de son point de presse tenu vendredi 22 novembre à Lubumbashi, le président de l’Unafec a affirmé que c’est à l’issue de ces signatures que le gouvernement congolais pourra mettre en place une procédure de désarmement, démobilisation et réinsertion des anciens combattants de l’ex-milice.

« Nous ne voulons plus commettre les erreurs du passé consistant à gracier des gens. Il faut la paix mais il faut aussi la justice. Ceux qui ont commis des gaffes, provoqués des deuils dans plusieurs familles pendant plus de15 ans, on va signer quels accords avec eux ? Ils ont décidé de déposer des armes donc ils doivent signer un acte de reddition » a indiqué Kyungu wa Kumwanza.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner