Mbuji Mayi : la Fec dénonce une chasse à l’homme contre certains commercants

La Fédération des Entreprises du Congo (FEC), dans le Kasaï-Oriental, a dénoncé vendredi 18 février la chasse à l’homme ouverte contre certains opérateurs économiques du grand marché de Dibindi. Environ sept d’entre eux ont abandonné leurs activités pour se cacher de peur, disent-ils, d’être interpellés par des supposés agents de l’Agence nationale de renseignement (ANR), pour avoir suivi le mot d’ordre de grève décrétée par le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) le 30 janvier dernier.

Le comité de la FEC/Dibindi indique que quelques uns de ses membres ont déjà été interpellés depuis cet appel à la grève générale. Chaque jour, affirme-t-il, des agents de l’ANR viennent au marché avec des listes des personnes interpellées par leur service.

A la mairie, on nie avoir organisé une quelconque traque des contribuables du marché de Dibindi. Même chose à l’ANR qui affirme par contre avoir ouvert des investigations pour connaitre l’instance qui interpelle ces opérateurs économiques.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner