RDC: le président du CSM invite les magistrates à accepter de travailler à l’intérieur du pays

Le premier président de la Cours suprême de Justice et président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), Kitoko Kimpele, a invité, mercredi 27 mars, les femmes magistrats à accepter de travailler partout où « le besoin se fait sentir ». C’était à l’occasion de l’ouverture d’un séminaire organisé par l’ONG Projustice à l’intention des femmes magistrats.  

Plus d’une fois, a-t-il regretté, « il s’est posé un problème de préférence du lieu d’affectation par les magistrats, en général, et des femmes, en particulier, qui ne jurent que par Kinshasa, Lubumbashi ou les autres grands centres urbains comme lieu d’exercice de la profession, craignant ainsi de poursuivre la carrière à l’intérieur du pays ».

De son côté, la présidente de l’Association des femmes magistrats, Marie-José Mujinga, a déploré la faible représentation des femmes dans la profession. Parmi les trois mille magistrats que compte le pays, a-t-elle affirmé, il y a quatre cents femmes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner