Kinshasa: l’affaire Diomi Ndongala renvoyée à février 2014

Le président de la  Démocratie chrétienne (DC), Eugène Diomi Ndongala, a comparu lundi 28 octobre à la Cour suprême de justice faisant office de la Cour de cassation. Il est poursuivi pour viol de deux mineures.  A la suite d’une exception de procédure soulevée par la défense, la Cour a renvoyé l’affaire au mois de février 2014.

Le conseil de l’opposant, Me Richard Bondo, a plaidé pour la comparution du co-prévenu  de Diomi, en la personne de Nsoni Nzau, poursuivi pour les mêmes faits mais dont l’adresse physique reste inconnue.

Mais, «Monsieur Nsoni Nzau n’a pas été régulièrement cité par le ministère public pour venir comparaître à l’audience de ce jour», a-t-il indiqué, expliquant ainsi le renvoi décidé par cette juridiction pour régulariser cette situation.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner