Crash d'un avion de la Monusco à Kinshasa

La presse kinoise revient ce mardi 5 avril sur le crash d’un avion de la mission de l’ONU pour la stabilisation de la RDC qui s’est produit  lundi 4 avril à l’aéroport international de N’djili à Kinshasa

L’Observateur: crash à l’aéroport de Ndjili, au moins 29 morts dans l’accident d’un avion de la Monusco

L’Observateur indique qu’au moins 28 personnes ont été tuées et 3 autres blessées hier lundi  dans le crash d’un avion de la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco). Selon un responsable de la Régie des Voies Aériennes (RVA),  cité par L’Observateur, l’appareil en provenance respectivement de Goma et de Kisangani s’est écrasé à l’atterrissage sur l’aéroport international de N’djili, aux environs de 14 heures locales.

Le journal ajoute que l’accident s’est produit au moment où une violente pluie, accompagnée des vents violents s’est abattue sur la ville de Kinshasa. Selon des responsables de la Régie des voies aériennes (RVA), le mauvais temps serait la cause de cette catastrophe aérienne.  L’accident s’est produit lorsque le pilote a tenté de se poser, alors qu’une forte pluie s’abattait sur la capitale congolaise. L’avion a terminé sa course au bout de la piste de l’aéroport de N’djili du côté du hangar de la Force aérienne congolaise, rapporte L’Observateur.

L’Avenir, lui, regrette, avec pincement au coeur : « Encore un crash de trop à l’aéroport de Ndjili »  Le quotidien qui revient sur les circonstances du drame  parle de 27 tués. Il constate que les avions de la Monusco sont les plus sécurisés et que c’est le premier accident depuis 1999,  année du début de la mission.

L’Avenir va plus loin pour constater  que la Monusco est le moyen de transport des plus démunis. Cependant,  tout passager non Monusco qui y prend place à bord, le fait à ses risques et périls, étant donné que la mission onusienne fait signer une note de désengagement par rapport aux passagers externes à la mission.

Les particuliers qui s’embarquent doivent savoir que la Monusco n’est pas une compagnie d’aviation et par conséquent, les familles des victimes ne peuvent nullement s’attendre à un quelconque dédommagement, explique-t-il.

 

La Tempête des Tropiques donne le bilan d’une vingtaine de morts et de blessés. Selon elle, le mystère reste entier sur la cause de cette catastrophe aérienne car, la Monusco ainsi que les sources aéroportuaires sont restées muettes. La ministre des Transports qui s’est rendue sur le lieu du drame n’a pas non plus donné d’indications à ce sujet.

Pour clore, Le Phare, se référant à une dépêche de l’AFP, parle de 26 morts parmi 29 passagers et 3 membres d’équipage. Le journal  affirme avoir constaté une vive émotion parmi le personnel de la mission onusienne à l’annonce de l’accident.

L’émotion a atteint son paroxysme vers 15 heures lorsqu’un autre avion de la Monusco a atterri à N’djili en provenance d’Entebbe en Ouganda, avec à son bord plusieurs membres de la Monusco, écrit Le Phare.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ebola (63)
FARDC (50)
Kinshasa (31)
Ceni (30)
FCC (29)
Beni (28)
Unpc (27)
Corruption (26)
UDPS (26)
Monusco (21)
Butembo (21)
Sécurité (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)