La Prospérité : «Procès Chebeya et Bazana, la Cour d’appel retient l’exception d’irrégularité soulevée par la partie civile… »

Les avocats de la partie civile ce 9/05/2011 à Kinshasa, lors du procès Chebeya à la prison centrale de Makala. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de presse du mercredi 10 avril 2013.
Les journaux parus ce matin ont abordé divers sujets sur l’actualité du pays. La Prospérité titre en une: «Procès Chebeya et Bazana, la Cour d’appel retient l’exception d’irrégularité soulevée par la partie civile… ». Le quotidien renseigne que le procès en appel a repris hier et la Cour d’appel a appuyé l’exception soulevée par la partie civile. Exception dénonçant les irrégularités contenues dans la notification des prévenus en fuite, explique La Prospérité.

Le tabloïd est revenu sur les craintes de la cour de voir les prévenus Jean Mokaku, major Paul Mwilambwe et Christian Ngoie, en cavale, ne pas se présenter à l’audience, parce que non saisis.

Après ce débat sur la procédure, la cour a fixé une nouvelle audience au 30 avril prochain, indique le quotidien.

La Prospérité souligne que cette exception soulevée depuis le 4 décembre dernier avait connu un dénouement après un fructueux débat entre les parties au procès.

Forum des As évoque la reprise, à Matadi, de la grève des conducteurs des poids lourds et constate que: «Modeste Bahati, ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale accuse la Fec, le patronat congolais».

Le quotidien indique que le gouvernement a accordé aux patrons membres de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) et autres indépendants, propriétaires des véhicules dits poids lourds exploitant l’axe Boma-Matadi-Kinshasa, cinq jours pour se conformer aux dispositions de leur propre protocole signé librement le 19 janvier dernier.

Faute de quoi, le gouvernement appliquera la loi en retirant l’autorisation de transport à ceux qui ne se mettront pas en règle et retirera la carte de travail pour étranger à tous ceux dont les entreprises seront fermées, souligne Forum des As.

Le tabloïd précise qu’au terme du protocole du 19 janvier, les parties avaient librement convenu la fixation de la rémunération minimum du conducteur poids lourd/routier à 300 000 FC (326 dollars américains) pour 26 jours de travail et à 45 000 FC (48, 91 dollars américains) pour ses frais de mission par voyage, et à 150 000 FC pour son convoyeur qui aura 22 000 FC de frais de mission.

Forum des As signale par ailleurs qu’après la levée de son immunité parlementaire : Eugène Diomi Ndongala Nzomambu, président de la Démocratie chrétienne (DC) est aux arrêts.

A en croire des sources concordantes contactées par le quotidien, Eugène Diomi devait être transféré hier au parquet général pour être entendu sur les faits qui lui sont reprochés.

Le journal rappelle que le député élu de la Funa, à Kinshasa, était poursuivi pour viol sur mineures et il aura fallu attendre la levée de son immunité parlementaire à l’Assemblée nationale avant de le déférer devant la justice.

Le Potentiel titre : «Katanga, un volcan endormi». Le quotidien qualifie le rapport de la commission d’enquête de l’Assemblée nationale, dépêchée à Lubumbashi, chef-lieu du Katanga, d’explosif. Selon le Potentiel, ce texte contiendrait des révélations qui obligent les décideurs à prendre le taureau par les cornes. Le journal reprend André-Claudel Lubaya, député UNC et rapporteur de cette commission, qui, selon lui, les derniers événements de Lubumbashi sont le reflet de profondes frustrations qui rongent la province du Katanga.
Pour ce député de l’Opposition, le Katanga serait un «volcan endormi dont il faut redouter les dégâts en cas d’irruption».

Dans ses colonnes, Le Potentiel parle également de grandes réformes du gouvernement, dès juillet prochain, dans la paie des agents et fonctionnaires de l’Etat. Le journal indique que le gouvernement tient à achever au mois de juin 2013 les opérations de bancarisation de la paie sur toute l’étendue du territoire national. Selon le quotidien, quatre cent mille agents et fonctionnaire sont encore sur la liste d’attente.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner