La Prospérité : « Concertations nationales, Robinson-Reynders : le faux procès balayé ! »

Mary Robinson, l’envoyée spéciale de l’Onu pour la région des Grands Lacs le 28/04/2013 à Kinshasa, lors d’un point de presse au ministère des Affaires Etrangères. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du mercredi 17 juillet 2013

La Prospérité consacre sa une aux concertations nationales et rapporte que Mary Robinson, l’envoyée spéciale du secrétaire général de l’ONU dans la région des Grands Lacs, a rencontré, jeudi dernier à Bruxelles, le patron de la diplomatie belge, Didier Reynders.

« Les deux personnalités ont convenu de continuer de mobiliser le soutien international à travers une approche globale qui est coordonnée par le ‘‘Cadre Espoir’’ défini par Mme Robinson », rapporte La Prospérité. Seulement voilà, poursuit le journal, certains médias périphériques ont complètement dénaturé les propos de l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au point de faire d’elle le relais d’une frange de l’opposition congolaise qui demanderait à Kabila Joseph d’abdiquer ses pouvoirs en faveur de l’Onu.

En effet, l’opposition demande que les concertations nationales convoquées par Joseph Kabila se tiennent sous la facilitation de Mme Robinson. A en croire La prospérité, tel n’était pas le sujet de l’échange entre Mary Robinson et Didier Reynders mais bien plutôt la situation sécuritaire dans les Grands Lacs.

Forum des As note pour sa part qu’au-delà de toute intoxication, le communiqué du ministère belge des Affaires étrangères est clair. Les deux personnalités sont arrivées à la conclusion que «c’est seulement en combinant la pression militaire et les incitants qu’on pourra venir à bout de cette instabilité» dans les Grands Lacs.

La Tempête des Tropiques annonce concernant les concertations nationales que « Monsengwo proposé comme le ticket de sortie de crise » par la société du peuple, une nouvelle structure de la société civile.  D’après cette structure, l’ancien président de la Conférence nationale souveraine sous l’ère Mobutu et archevêque de Kinshasa fait preuve de compétence et d’impartialité. Des qualités indispensables, selon le quotidien proche de l’opposition, pour présider ces travaux et garantir leur transparence.

Sur un autre chapitre, Le Phare avertit : «Nord-Kivu : attention aux coups fourrés ! ». Les nouvelles du front au Nord-Kivu où continuent de s’affronter FARDC et M23 sont relativement bonnes, indique le confrère, parlant du « recul de l’ennemi » à plus de 15 Km de Goma. Mais il faut souhaiter que les FARDC puissent tenir le front, poursuit le quotidien.

De son côté, Le potentiel estime que lâché par ses anciens protecteurs, Kagame est au bord du désespoir. Le président rwandais serait aux abois, selon le confrère, après qu’il a été lâché par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Et comme à l’accoutumée, il brandit son arme fatale, la menace FDLR, allant jusqu’à accuser la RDC et l’ONU de soutenir ces rebelles rwandais basés dans l’est de la RDC, renchérit Le Potentiel. Un faux-fuyant qui n’est autre qu’une diversion pour détourner l’attention de la communauté internationale sur le désastre – soit plus de six millions de morts – qu’il a déjà causé dans la partie Est de la RDC, indique le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner