Forum des As : « Les ADF/Nalu fuient Beni vers la Province-Orientale »

Bunagana, Nord Kivu, le 16 mai 2012, les forces spéciales jordaniennes sécurisent le périmètre de déploiement après les affrontements armés entre FARDC et les mutins qui occasionné la fuite de la population en Ouganda voisin malgré le déploiement des casques bleus- Ph. Sylvain Liechtin

 Revue de presse de mercredi 11 décembre 2013

Selon Forum des As, l’étau se resserre sur les rebelles dans l’Est de la RDC.

S’appuyant sur des informations livrées par Radio Okapi, le journal affirme que les rebelles ougandais des ADF/Nalu quittent notamment leurs bases de Tshutshugo et Nadui, au nord-est de Beni, pour se diriger vers l’ouest, dans le territoire de Mambassa, en Province Orientale. Pendant que d’autres rebelles se dirigent vers l’ouest, dans le territoire d’Irumu.

La Société civile, elle, a peur de voir ces rebelles rejoindre d’autres groupes des milices actives en Ituri, en Province Orientale, pour se prémunir contre les prochaines opérations militaires que les Forces armées de la RDC (FARDC) préparent dans la région de Beni, note Forum des As.

Le Potentiel titre sur ce qu’il considère comme le plan de partition de la RDC à Kampala : « Kinshasa à l’épreuve de son opinion publique ».

Le Journal estime que le nouveau défi de l’atterrissage des pourparlers de Kampala est de faire avaler la pullule de la partition subtile de la RDC à une opinion publique hostile. Déterminée à arriver à ses fins, la communauté internationale a ressuscité le programme de redéfinition des frontières africaines, endossé par l’Union africaine en 2007. Ce détour passe par l’organisation d’un dialogue global au sein de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL). Toutes les stratégies (manipulation, offres, séduction, etc.) sont mises en place pour convaincre l’opinion congolaise d’accepter le plan de balkanisation concocté à Kampala, affirme Le Potentiel.

« Connaissant la résistance des Congolais contre le plan de dépeçage du pays, les balkanisateurs de l’ex-colonie belge procèdent désormais par la manipulation en vue d’obtenir l’adhésion des populations, notamment de l’Est. Des projets de développement ronflant accompagnés d’un tapage publicitaire de choc, visent à endormir la population », poursuit le quotidien.

Mais, l’opinion publique, toujours aux aguets, n’attend pas se laisser faire, croit savoir Le Potentiel.

Forum des As se tourne vers le parlement à quatre jours de la clôture de la session de septembre 2013 avec cet article : « Crédits provisoires : l’ultimatum de Kengo et Minaku à Matata ».

Forum des As fait savoir que les bureaux des deux Chambres ont « sommé » le Premier ministre Augustin Matata de déposer le projet des crédits provisoires au bureau de l’Assemblée nationale, mercredi 11 décembre. Cela ressort de la réunion qui s’est tenue au Palais du peuple mardi 10 décembre, entre les bureaux des deux chambres du Parlement et l’exécutif, représenté par le Premier ministre Matata Ponyo assisté du vice-Premier ministre et ministre en charge du Budget Daniel Mukoko Samba ainsi que du ministre délégué aux Finances, Patrice Kitebi.

Reconnue essentiellement budgétaire, cette session du reste finissante n’a pas permis au Parlement d’examiner le projet de loi des finances pour l’exercice 2014. Simplement parce que le gouvernement congolais ne l’a pas déposé dans le délai imparti. Faute de budget de l’Etat pour l’exercice 2014, le gouvernement est obligé de déposer le projet des crédits provisoires en vue de permettre au Parlement de l’examiner avant la clôture de la session en cours. Les parlementaires vont travailler d’arrache-pied pour permettre au président de la République de promulguer le projet de loi portant crédits provisoires le 31 décembre prochain, explique le journal.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner