L’Avenir : «Sans le FMI et la Banque mondiale, la RD Congo réalise des performances»

Matata Ponyo, ministre des finances de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de la presse du lundi 27 janvier 2014

La conférence de presse du 1er ministre, Augustin Matata Ponyo, sur la situation économique de la RDC domine la presse ce lundi.

Le quotidien du groupe L’Avenir titre : «Sous le leadership de Joseph Kabila. Enfin, le rêve de Mzee L-D Kabila se réalise. Sans le FMI et la Banque mondiale, la RD Congo réalise des performances»

Selon le journal, la RD Congo estime à 8,5% le taux de croissance au cours de cette année contre un objectif de 8,2%.

«Ce taux de croissance est le plus élevé depuis 1970 et place la RD Congo au 3ème rang des pays d’Afrique qui ont créé plus de richesses en 2013. Quant au taux d’inflation maintenu à 1,03% contre un objectif annuel de 4%, il est le plus bas que le pays ait connu depuis l’indépendance, plaçant ainsi la RDC au top 1, soit le pays ayant connu le plus faible taux d’inflation en Afrique», explique L’Avenir.

Pour Matata Ponyo, ce résultat obtenu «sans le Fmi et la Banque mondiale» prouve qu’ «enfin, le rêve de Mzee Laurent-Désiré Kabila est en train de se réaliser, lui qui demandait jadis aux Congolais de s’organiser, de se prendre en charge pour leur propre développement».

De son côté, Le Phare affirme aussi que la prophétie de Mzee se réalise, lui qui tenait à ce que la RDC bâtisse son développement à partir de ses propres richesses, en se prenant en charge

Depuis quatre ans, la RDC, qui n’est plus en programme avec le FMI et la Banque Mondiale, compte essentiellement sur ses ressources internes pour financer ses dépenses de fonctionnement et d’investissement, révèle le journal.

Aujourd’hui, le discours de Mzee Kabila commence à produire les effets escomptés : le pays s’est effectivement engagé dans la voie de sa reconstruction en s’appuyant sur ses ressources propres, affirme Le Phare.

La Référence Plus et Forum des As reviennent sur le même sujet et rapportent qu’à l’occasion de sa première conférence de presse 2014, le Premier ministre a étalé les performances en rapport avec la stabilité macroéconomique et égrené les réalisations sur le front du social.

Rapportant les propos du chef du gouvernement, Forum des As affirme que cette stabilité macroéconomique, sur fond de création des richesses, a permis d’orienter les ressources vers le social, à travers l’éducation et la santé.

«Grâce au président de la République, on a un programme de 1000 écoles. Sur ce total à réaliser, 130 ont été livrées et 237 autres sont en cours de finition », a entre autres révélé le Premier ministre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner