La Prospérité : «Affaire 2016 : Kabila parle de la distraction!»

Le président de la RDCongo, Joseph Kabila, lors de la célébration de 50 ans de l’indépendance à Kinshasa le 30 juin 2010.

Revue de la presse kinoise du vendredi 21 mars 2014

La rencontre entre le chef de l’Etat, Joseph Kabila, et les membres de la Majorité parlementaire dans la ferme du président à Kingakati est le sujet de tous les journaux de Kinshasa ce vendredi.

Selon La Prospérité, il ressort de Kingakati que le gouvernement de cohésion nationale sera investi au cours de cette session ordinaire du Parlement.

Et pour couper l’herbe sous les pieds de ses boursicoteurs politiques, Kabila dit qu’il fera respecter la Constitution, explique le journal.

«Mais, il n’a pas exclu l’éventualité de s’en remettre au Peuple ou de solliciter son avis, en cas d’un réfrendum quant à ce», nuance-t-il tout de même.

En rapport avec la fin de son mandat, à l’horizon 2016, Joseph Kabil a déclaré : «Il n’y a pas de Dauphin. Et, il n’y en aura pas. C’est de la distraction, pour le moment », aurait affirmé le président.

Ce qui fait dire au quotidien Le Phare que Kabila est contre la révision de la Constitution.

Le journal parle de la rencontre de Kingankati, dans la banlieue de Kinshasa, comme celle de la clarification.

«Joseph Kabila a déclaré, sur un ton ferme, qu’il respecterait la Constitution, comme avaient d’ailleurs eu à le marteler certains de ses fidèles collaborateurs dans un passé récent (NDLR : Aubin Minaku, président de l’Assemblée Nationale et Lambert Mende, porte-parole du gouvernement) », rapporte le quotidien pour qui Kabila, beau joueur, passera le flambeau de la République à qui de droit.

Entre-temps, le président de la République a exhorté ses troupes au travail, jusqu’à l’horizon 2016, échéance où le peuple congolais décidera du sort de son successeur, indique Le Phare.

Pour sa part, Forum des As se réjouit que la rencontre de Kingakati, tant attendue pour la suite des événements, livre ses secrets.

« Nous respecterons la Constitution telle qu’elle est… 2016, c’est une distraction. Nous avons encore trois ans pour reconstruire notre pays », seraient les propos du chef de l’Etat, selon le journal.

Le numéro un de la RDC aurait en outre annoncé le Gouvernement de cohésion nationale pour bientôt, puis fait un rappel à l’ordre et un recadrage idéologique des membres de son camp sur fond de discipline et de solidarité au sein de la Majorité Présidentielle.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires