Le Phare : «Malumalu confirme la pression de 2016»

Abbé Apollinaire Malu Malu le 24/02/2014 à Kinshasa, lors d’une rencontre avec des acteurs de la société civil. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse kinoise du lundi 24 mars 2014

Le Phare revient sur l’échéance de 2016 qui, selon lui, est décidément dans tous les esprits.

«Au moment où les fidèles de Joseph Kabila cherchaient la voie de sortie dans la ferme présidentielle de Kingakati, à la suite du pavé du PPRD Mashala concernant le mandat présidentiel, l’abbé Apollinaire Muholongu Malumalu rappelait à Washington toute l’importance de la question dans un exposé», explique le journal.

«C’est un impératif de par la Constitution», a martelé Malu-Malu, soulignant au passage la disposition de la loi fondamentale congolaise qui précise que «le corps électoral doit être convoqué quatre-vingt-dix jours avant la fin du mandat du président en fonction», rapporte le journal.

Pendant ce temps, Forum des As annonce que la Nouvelle société civile congolaise largue des observateurs électoraux.

Selon le journal, la NSCC, qui a besoin de 100 observateurs électoraux pour la ville de Kinshasa, vient de larguer le premier groupe de personnes formées sur les modules de la sensibilisation, de l’éducation civique et de l’observation électorale à long terme.

Ces brevetés ont entre autres pour missions de former d’autres personnes pour des questions liées aux élections, précise-t-il.

En outre, à propos d’élection au suffrage indirect des députés provinciaux et de la parité Homme-Femme, Le Phare annonce que la MP opte pour une consultation référendaire.

Dans une déclaration signée par son Secrétaire général, Aubin Minaku, la Majorité présidentielle a dévoilé sa position sur certaines questions brûlantes de l’heure.
La famille politique de Joseph Kabila soutient la proposition de la Ceni, sur l’élection au second degré des députés provinciaux, estimant qu’elle est la plus réaliste vu les contraintes budgétaires du pays.

Toutefois, elle dit prendre en compte les inquiétudes exprimées quant au risque de corruption que compte un tel mode d’élection en République Démocratique du Congo, pendant les résoudre en renforçant l’arsenal législatif, réglementaire et structurel de lutte contre la corruption dans le pays.

Toutefois, révèle le journal, la Majorité semble entretenir le flou quant à la présentation ou pas de la candidature de son autorité morale à la prochaine présidentielle.

Mais pour Forum des As, Joseph Kabila doit réorganiser la Majorité présidentielle.

Selon le journal, le « Raïs » Joseph Kabila, en sa qualité d’Autorité morale de la Majorité présidentielle, a sifflé la fin de la récréation au sein de sa famille politique qu’il a réunie à Kingakati.

Pour Forum des As, néanmoins, se limiter seulement à siffler la fin de la récréation serait de nature à accréditer l’adage selon lequel « chasser le naturel, il revient au galop ».

«Ainsi, la première chose à faire, après le recadrage intervenu à la ferme de Kingakati et pour éviter que la Majorité ne continue à évoluer en ordre dispersé, estiment les observateurs, le Raïs doit réorganiser sa famille politique de manière à ce qu’elle soit plus cohérente avec un animateur qui peut parler au nom du « Chef » et non sur base des équations individuelles et même des humeurs», conclut-il.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner