La Prospérité : « Gécamines : Amed Kalej Kant révoqué »

Joseph Kabila lors de son discours d’investiture le 20/12/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ John Bompengo

Revue de presse du lundi 28 juillet 2014

Sur décision du président Joseph Kabila, l’administrateur délégué général de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines) est révoqué. Une ordonnance présidentielle signée le 26 juillet dernier signale qu’il lui est reproché un tas de manquements graves pour lesquels il serait appelé à comparaître devant les instances judiciaires du pays, rapporte La Prospérité.

Nommé en novembre 2010 par Joseph Kabila pour combler le vide laissé par Paul Fortin après la démission de celui-ci, Amed Kalej devait, avec le Président du conseil d’administration Albert Yuma, amener un nouvel élan au sein de cette entreprise publique en pleine transformation en corrigeant les erreurs du passé, rappelle pour sa part La Tempête des Tropiques.

Mais de sources proches de la Primature ont appris au journal que des fautes professionnelles graves attestant des malversations financières et l’absence de bonne gouvernance ont été constatées dans le chef de cet ADG au terme d’un audit professionnel. Le quotidien croit savoir que c’est ce qui aurait conduit à la révocation de ce cadre qui, avant de se retrouver à la tête de la Gécamines, avait eu à diriger la trésorerie de la Banque Centrale du Congo.

Le Palmarès assure qu’après la Gécamines, l’audit promet d’aller très bientôt secouer les tiroirs d’autres entreprises du portefeuille. En effet, malgré la transformation de ces dernières en sociétés commerciales, rien ne semble marcher, constate le quotidien. Le gouvernement ne continue qu’à enregistrer globalement les contreperformances financières.

Dans un autre chapitre, Forum des As annonce : « Des millions de la Banque mondiale vont pleuvoir ». Au terme de sa mission de cinq jours en territoire congolais, le Sénégalais Makhtar Diop s’est montré visiblement encouragé par les efforts entrepris par la gouvernement congolais qui a réduit l’inflation galopante de 46% à 1%, en procédant en même temps à une croissance économique de l’ordre de 7% à 8%.  Selon des proches du Premier ministre Matata, l’émissaire de la Banque mondiale a promis de mobiliser 100 millions de dollars pour aider la RDC à construire une dizaine de micro-centrales électriques dans les milieux ruraux, rapporte Forum des As. Ce qui pourrait stimuler plusieurs pôles de développement à travers le pays. Selon d’autres indiscrétions au même journal, « l’institution de Bretton Woods pourrait mobiliser 100 millions de dollars pour appuyer le secteur agricole en RDC et trouver 100 autres millions pour aider l’exécutif congolais à financer ses projets agricoles ».

Tout ceci intervient pendant que la RD Congo connaît une croissance économique solide et une diminution de l’inflation qui est un élément important pour la réduction de la pauvreté, commente pour sa part L’Avenir.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (171)
Ceni (115)
Elections (82)
FARDC (49)
Monusco (43)
Kananga (43)
Police (37)
CNSA (37)
Kasaï (35)
élection (34)
Grève (32)
Kinshasa (31)
Léopards (27)
gouverneur (24)
Onu (23)
Cholera (22)