Forum des As : « Boende : C’est bien Ebola »

Des employés de l’OMS s’apprêtant à entrer dans l’hôpital de Kagadi dans le district de Kibale où une épidémie d’Ebola a éclaté récemment. Photo AFP

Revue de la presse kinoise du 25 août 2014

Les journaux kinois ont fait leur Une sur la présence de la fièvre hémorragique Ebola dans le territoire de Boende, province de l’Equateur, comme l’a confirmé le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi.

«Fini le suspense. A Boende : c’est bien Ebola», annonce Forum des As.

Le journal rapporte que deux des huit échantillons sanguins prélevés sur des malades à Djera, dans l’Equateur, se sont révélés positifs au virus d’Ebola.

«Les analyses ont été faites par l’Institut national des recherches biomédicales (INRB). Et le ministre de la Santé publique, Félix Kabange, l’a annoncé hier à Kinshasa, à l’issue d’une réunion de crise tenue par le gouvernement congolais», indique le quotidien.

La Prospérité, qui titre sur le même sujet, signale que la maladie, à en croire le ministre Kabange, a déjà tué 13 personnes, dont 5 agents de santé, 11 personnes malades sont en isolement et plus de 80 contacts ont été identifiés et suivis par une équipe spécialisée.

Bien que l’épidémie est circonscrite au secteur de Djera, situé à près de 600 kilomètres de Mbandaka, et n’est présente ni à Kinshasa, capitale de la RDC, moins encore à Mbandaka, chef-lieu de l’Equateur, le gouvernement invite la population à rester calme et à respecter les mesures de protection notamment, le lavage régulier des mains au savon, indique le journal.

Comme mesures annoncées pour contenir cette épidémie, le journal cite :

  • La mise en quarantaine du secteur de Djera : le triage et le filtrage se feront à partir de la rivière Lomela, située à 16 kilomètres de Boende et les services de sécurité y seront mis à contribution ;
  • La mise en place d’un centre de traitement à Lokolia,
  • La dotation de tous les ports et aéroports de l’Equateur en thermomètre laser ;
  • L’interdiction des activités de chasse sur toute l’Etendue du district de la Tshuapa.

Par ailleurs, signale de son côté L’Avenir, un point d’information sera ouvert dès lundi 25 août 2014 au ministère de la Santé afin de répondre à toutes préoccupations relatives à ce virus. Un numéro vert sera également communiqué dans les prochaines heures pour tout besoin d’information.

Dans son volet politique, La Prospérité annonce qu’avec plus de 82 partis politiques, Joseph Olenghankoy se positionne avec «Débout Congolais» (Deco), une nouvelle plateforme qui a vu le jour hier et dont il est l’autorité morale.

Selon Olenghankoy, cette nouvelle plateforme veut faire l’opposition «autrement ». «L’objectif visé étant de défendre fermement le peuple congolais, avec un langage modéré», explique le journal.

Enfin, Forum des As s’intéresse à l’insécurité dans la capitale congolaise, titrant «Rebonjour l’insécurité à Kinshasa».

«Inutile de se cacher derrière son petit doigt. L’insécurité revient au galop. Si tant est qu’on l’ait vraiment chassée. Braquage, attaque de résidence par des bandes armées font de nouveau partie du quotidien kinois. Des plaintes proviennent de partout », explique le journal.

Et le confrère de s’interroger : «Requiem pour l’opération Likofi ? Retour au statu quo ante ? Le phénomène kuluna a-t-il repris sous d’autres formes ? Ou plus exactement, des éléments dits “incontrôlés” munis d’armes ont-ils pris le relai de bandes de brigands qui écumaient les quartiers et autres places fortes de la capitale?»

Forum des As plaide donc pour que le gouvernement alloue la logistique nécessaire à la police, des ressources pour traquer les bandits et autres truands appelés pudiquement éléments «incontrôlés» mais aussi des moyens aussi pour motiver davantage les policiers à faire leur travail.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires