Forum des As : «AIMF : 2 millions d'euros pour financer des projets sociaux»

Des participants à l’Assemblée générale de l’association internationale des maires francophones(Aimaf) du 3 au 7 novembre 2014 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de la presse kinoise du vendredi 7 novembre 2014

La rencontre à Kinshasa de l’association internationale des maires francophones et l’acceptation des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) à rejoindre leur lieu de cantonnement à Kisangani sont les deux sujets qui se partagent la Une des journaux kinois.

Forum des As titre : retombées concrètes des assises de Kinshasa. AIMF : 2 millions d’euros pour financer des projets sociaux.

Selon le journal, de quantité de projets concrets sont issus de la 34ème assemblée générale de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), dont la clôture a eu lieu jeudi 7 novembre à Kinshasa, sous l’immense tente immaculée de la cité de l’Union africaine.

Des projets dans les secteurs de l’éducation, de la santé et, plus généralement, des services aux populations, précise le quotidien, ajoutant que ces chantiers seront financés par l’Union européenne à hauteur de 2 millions d’Euros.

«A quelques encablures du passage de témoin au Sénégal, la RDC aura exercé sa présidence de la Francophonie jusqu’au bout», commente le journal.

La Prospérité, de son côté, rapporte la cérémonie solennelle qui a marqué la fin de 4 jours d’intenses travaux de la 34èmeAssemblée de l’Association Internationale des Maires Francophones, à Kinshasa.

«C’est le Président de la République, Joseph Kabila, qui a présidé la cérémonie de clôture. Dans son discours, il a apprécié la qualité des recommandations prises. Lesquelles ne manqueront pas d’impacter positivement la vie des millions de personnes vivant dans les villes des différents pays à travers le monde et dont la langue française sert de trait d’union», raconte le journal.

Pour sa part, Le Phare précise qu’à l’issue de ces assises, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, monte à la vice-présidence de l’association :

«Une nouvelle ossature du comité dirigeant de cette institution internationale a été présentée au Grand Hôtel Kinshasa avec comme présidente, Anne Hidalgo, Maire de Paris, et André Kimbuta Yango, le gouverneur de la ville de Kinshasa, élu au collège de la vice-présidence de l’Association Internationale des Maires Francophones où il siégera avec Hugues Guelondele (Maire de Brazzaville), Régis Laboum (Québec), Mambe Debret (Abidjan). Khalifa de Dakar a été reconduit comme Secrétaire général et Mohamed Sajid (Casablanca) assume les fonctions de trésorier».

Le même journal, Le Phare, choisit de titrer à sa Une : FDLR : le Conseil de sécurité fâché.

Selon le quotidien, des leaders des FDLR ont adressé à la Monusco, au début de cette semaine, une correspondance faisant état de la disponibilité de leurs troupes à rejoindre, sans conditions, les sites de cantonnement de Kisangani, tel que décidé par la CIRGL (Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs) lors de sa réunion de Luanda.

«Pendant que l’on spécule autour de ce énième engagement de cette force négative à s’impliquer dans le processus de pacification de la RDC, et de la sincérité de ses auteurs, le Conseil de Sécurité vient de sortir de ses gongs, demandant aux Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et aux Casques bleus de la Monusco (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la RDCongo) de ne plus tergiverser face à cette force négative», explique le journal.

De son côté, le journal du Groupe L’Avenir se réjouit en ces termes : «Fini le blocage du processus. Enfin les FDLR acceptent d’aller à Kisangani ».

«Heureusement qu’ils ont compris qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de se rendre et d’intégrer ce processus de démobilisation – qui était leur propre décision – et aussi de rejoindre le camp de transit de Kisangani en Province Orientale, pour qu’ils soient délocalisés de la région du Kivu, et attendre leur rapatriement au Rwanda», affirme le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner