Lubumbashi : le gouverneur de province ferme la mine de Shinkolobwe

La carrière minière de Shinkolobwe sera fermée suite à une décision présidentielle. Les 15 000 travailleurs du site seront transférés à une autre exploitation détenue par la Gécamines. La démobilisation et la réintégration des Mai Mai du nord Katanga. Toutes ces décisions ont constitué, en substance, l’essentiel du point de presse que le gouverneur du Katanga a tenu hier mardi au gouvernorat de province.

La visite du gouverneur Kisula Ngoyi intervient après plusieurs rapports sur ce site. La délégation de la Monuc Lubumbashi accompagnait le gouverneur dans cette mission. A la suite des conclusions de différents experts qui ont visité Shinkolobwe, le gouverneur du Katanga a fait le même constat du taux de radioactivité : « Ce qui nous a frappé, c’est la forte radioactivité confirmée dans les différents sites de Shinkolobwe Ce qui est excessivement grave . »

A Shinkolobwe, plus de 14 000 creuseurs travaillent dans les carrières. Parmi eux, on compte plus de cinq mille enfants et femmes. Le risque de la radioactivité et d’éboulement des galeries creusées d’une façon artisanale constitue le danger qui les guette quotidiennement.

Devant la gravité de la situation, le gouverneur préconise la première mesure. Il s’agit de la fermeture de la mine de Shinkolobwe. Cette fermeture, fait remarquer Radio Okapi/ Lubumbashi, entraînera le chômage de 14 000 exploitants. Le chômage des jeunes étant une préoccupation de l’autorité provinciale, celle-ci envisage des pourparlers avec les responsables de la Gécamines, les représentants de creuseurs, les acheteurs de minerais et les responsables du Haut Katanga. Ces discussions auront lieu ce samedi à Likasi. Elles ont pour finalité de sensibiliser les uns et les autres sur la nécessité de la fermeture, précise Radio Okapi/Lubumbashi.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner