Travail des enfants dans les mines: les chefs coutumiers et religieux du Katanga impliqués dans la lutte

L’Unicef veut impliquer ces

deux catégories sociales dans la stratégie de lutte contre l’accès des femmes et des

enfants dans les carrières des mines au Katanga. C’est le sens de l’atelier de trois jours

que cette agence des Nations Unies organise depuis ce mercredi 10 août au petit séminaire St

Paul de Lubumbashi. Des résolutions et recommandations seront faites aux responsables

provinciaux à l’issue des travaux, indique radiookapi.net

Une centaine de chefs

coutumiers et religieux venus des collectivités de la province vont étudier des stratégies

pour mettre fin au travail des femmes et des enfants dans les mines et carrières.

Pour l’Unicef, les chefs coutumiers et religieux ont un pouvoir réel dans leurs

circonscriptions. Ils participent comme acteurs dans le développement et la survie de la

population en général et des enfants en particulier. C’est à eux que revient la

responsabilité d’interdire aux exploitants miniers de leurs circonscriptions d’utiliser les

enfants.

C’est pourquoi l’atelier sera totalement participatif. Il sera ponctué des

exposés qui nourriront les débats. A la fin des travaux, les participants feront des

recommandations aux autorités provinciales. Ils espèrent ainsi mettre fin au travail des

enfants dans les mines.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner