Likasi: Swanepoel licencie 320 agents sans préavis

La ville de Likasi, située à 90 kilomètres de Lubumbashi (Katanga) est à bord d’une catastrophe sociale. L’entreprise Swanepoel vient de mettre sur le pavé 320 travailleurs congolais. Les responsables de la société justifient ce licenciement massif par la faillite de l’entreprise, rapporte radiookapi.net

Les agents licenciés déplorent le non respect des clauses du contrat par l’employeur. Pour eux, ce dernier devrait avant tout payer les 26 mois d’arriérés de salaires et le décompte final. Kabango Mutunduka, l’un des licenciés demande que «l’employeur paie ces arriérés ainsi que le préavis pour qu’on se quitte à l’amiable».

Contacté, le responsable de la Swanepoel se dit très préoccupé par la situation de ses travailleurs. Il affirme cependant que l’entreprise est en faillite. Il est difficile pour l’instant de répondre positivement aux réclamations des travailleurs. Mais, soutient-il, près de la moitié des agents ont touché trois ou quatre mois d’arriérés de salaires.

Sur le plan socio-économique, les conséquences de ce licenciement sont prévisibles. Ce sont plus de 300 personnes qui sont réduites au chômage. Le maire de Likasi, pour sa part, n’hésite pas de qualifier ce licenciement massif d’un scandale social dramatique.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner