Kambove : minerais, fermeture de 14 dépôts et comptoirs tenus par des étrangers

Cette décision a été prise jeudi dernier par l’autorité provinciale. Il s’agit, selon le directeur la Gécamines/Kambove, de rétablir la Gécamines, société d’Etat congolais, dans ses droits. Certains propriétaires de dépôts en situation illégale avec les services d’immigration ont été arrêtés, rapportent des témoins à radiookapi.net

La population attendait la descente du gouverneur du Katanga à Kambove. Mais elle a été surprise par l’arrivée d’une équipe mixte police-DGM (Direction générale des Migrations). Cette dernière a procédé immédiatement à la fermeture des dépôts de minerais. Trois policiers et un garde industriel de la Gécamines sont désormais placés devant chaque dépôt, ont constaté des témoins.

Ramazani Mulenga, directeur de siège de la Gécamines/ Kambove, explique que les autorités politico-administratives répondent auprès de son entreprise. Pour la Gécamines, les produits vendus dans ces comptoirs sont volés dans ses installations. Elle attend qu’ils lui soient restitués.

Ces témoins affirment que les agents de la DGM procèdent au contrôle des papiers de tous les étrangers propriétaires de dépôts. La plupart se cachent à Kambove. D’autres ont été arrêtés puis acheminés à Likasi. Leur nombre n’est pas encore connu, renseignent les mêmes témoins.

De leur côté, les creuseurs n’apprécient guère la fermeture de ces dépôts et comptoirs. Ils craignent de perdre leurs produits qui y sont bloqués, confie l’un d’eux.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner