Braconnage au parc de la Salonga : démobilisés indexés

Elephant

Elephant

Le commandant de la 3e région militaire met en cause les démobilisés sur le braconnage dans le territoire de Monkoto, à la limite entre les provinces de l’Equateur et du Bandundu. Le général Michel Ekutshu l’a dit lundi au cours d’un point de presse à Mbandaka, rapporte radiookapi.net

Selon le commandant de la 3e région militaire, ce braconnage inquiète les populations civiles établies à la lisière du Parc de la Salonga. Il est entretenu par des démobilisés qui continuent à détenir des armes et des minutions de guerre. Le général Ekutshu propose une solution anti-braconnage, semblable aux dispositions de Parec : «Nous demandons à son Excellence Monsieur le gouverneur de chercher une ONG qui peut faire le travail que Parec est en train de faire à Manono au Katanga, c’est-à-dire échanger armes contre vélos ou autre chose, afin de récupérer les armes qui circulent dans la population. C’est un danger permanent. Mais nous pensons que c’est l’une des solutions pour récupérer ces armes »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner