Kisangani : les professionnels de santé réclament leur prime de risque

Les professionnels de santé, hormis les médecins, sont descendus ce jeudi matin dans les rues de la ville. Ils manifestaient contre le non paiement de leur prime de risque depuis 2005, rapporte radiookapi.net

Environ une centaine d’infirmiers et infirmières, laborantins, radiologues, kinésithérapeutes, filles et garçons de salle, excepté les médecins ont marché. Tous étaient habillés en blouse blanche. La marche est partie de l’hôpital général de référence de Kisangani jusqu’au gouvernorat de province, en passant par le ministère de la santé, la mairie et l’Assemblée provinciale.

Cette marche a été organisée par le comité provincial du syndicat des cadres et agents des soins de santé. Elle a été encadrée par des éléments de la police locale.

rnSelon les organisateurs de cette marche, les manifestants ont tenu à rappeler aux autorités leurs promesses de concrétiser le paiement de leur prime de risque jamais versée malgré les différents mémorandums adressés, explique Mme Jackie Biyende secrétaire exécutif provincial du Syncas. Cette dernière ajoute par ailleurs que, hormis la prime de risque, ces professionnels de santé exigent la fin de l’inégalité dans la répartition de la prime locale entre eux et les médecins. Enfin, ces manifestants attendent des autorités la fin de la marginalisation dont leurs collègues des pavillons militaires sont victimes.

Au terme de cette marche, les manifestants ont été reçus par le directeur du cabinet du gouverneur de province. Celui-ci leur a demandé de produire un mémorandum qui devra être discuté prochainement avec l’autorité provinciale.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner