Kikwit : grève de chauffeurs taxis

Près de deux cents automobilistes ont décrété un mouvement de grève ce jeudi. Ils protestent contre la hausse de prix du carburant. Un litre d’essence est passé de 650 à 850 voire 1000 Fc chez les petits revendeurs appelés communément « Kadhafi ». Conséquence, des perturbations sur le transport en commun sont enregistrées dans la ville, a constaté radiookapi.net

Les rues de Kikwit sont restées désertes ce matin. On pouvait apercevoir des colonnes de piétons sur l’artère principale de la ville. Travailleurs, marchands et fonctionnaires sont arrivés en retard dans leurs lieux de travail, a constaté radiookapi.net.
Selon certains chauffeurs rencontrés, cette hausse de prix chez les revendeurs empêche de réaliser les versements exigés par les propriétaires de voiture. Ces derniers n’entendent pas réduire le versement journalier, étant donné que le nombre de clients a été réduit depuis 4 mois à bord de taxi. Les chauffeurs taxis exigent la révision de la course de 200 à 250 voire 300 Fc.

De son côté, le maire de la ville maintient le tarif officiel (200 Fc) tel que fixé l’autorité publique. Il met également en garde les « Kadhafi » qui entretiennent la spéculation en cas de pénurie sur le marché.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner