Kikwit : une dizaine de centres de santé et officines pharmaceutiques fermés

Cette fermeture fait suite à une décision du chef de district sanitaire de Kikwit, le Docteur Kipasa. Celui-ci dit vouloir assainir coûte que coûte les secteurs de la santé et de la pharmacie dans cette ville après avoir dénombré plusieurs abus, rapporte radiookapi.net

La mauvaise prise en charge des malades, les nombreux cas de mortalité dans ces centres et le non respect de normes requises dans le secteur pharmaceutique sont les principaux griefs retenus à charge de ces centres de santé et pharmacies de Kikwit. Le Docteur Kipasa qualifie cette situation de véritable anarchie dans ces deux secteurs, caractérisés notamment par un personnel non qualifié et l’octroi des permis d’ouverture de pharmacies sans examen préalable de dossiers, signale le chef de district sanitaire de Kikwit.
La plupart de ces centres de santé sont devenus de hauts lieux de la mort parce qu’il s’y pratique des interventions chirurgicales par des mains inexpertes, des avortements criminels et clandestins, des transfusions sanguines sans test, et tout cela sans que personne ne soit inquiété, ajoute-t-il.
Selon le Docteur Kipasa, l’hôpital général est devenu, sans le vouloir, le terminal des cas compliqués provoqués par le désordre des centres privés du secteur. Contacté de son côté le médecin inspecteur provincial du Bandundu dit être saisi de la situation et encourage la mesure prise par le Docteur Kipasa.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner