Kisangani : Yves Kawa toujours en détention après son acquittement

Yves Kawa Mandro

Yves Kawa Mandro

Après son acquittement par la Cour d’appel de Kisangani, Yves Kawa Panga Mandro continue d’être détenu. Son co-prévenu a, lui, été libéré vendredi sur réquisition du procureur général près cette Cour. Les avocats de l’ancien leader du groupe armé dénommé « Pusic» (Parti pour l’Unité et la Sauvergarde du Congo) accusent la Monuc de détention illégale de leur client, rapporte radookapi.net

Selon Me Modeste Magene, l’un de ces avocats, la détention de Yves Kawa ne se justifie nullement après son acquittement. « A supposer que l’on ait exercé une voie de recours en annulation auprès de la haute cour militaire, cette voie de recours ne pouvait pas suspendre l’acquittement de Kawa, en vertu de l’article 298 du code judiciaire militaire en République Démocratique du Congo », a-t-il plaidé. D’après l’avocat, cet article dispose que « le recours en annulation n’a pas d’effet suspensif, sauf en cas de condamnation à mort ». « Kawa n’a jamais été condamné à mort. Il a été acquitté. Nous soutenons qu’à dater de ce jour, Kawa est détenu illégalement, il est pris en otage par la Monuc », a conclu Me Magene.

De son côté, la Mission des Nations Unies en RDC (Monuc) affirme, selon son porte-parole, Kemal Saiki, que qu’elle continue à garder dans ses installations, à Bunia, le leader du Pusic sur demande officielle de l’auditeur militaire général.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner