Goma : un avion crashe avec 94 passagers à bord

Crash de Goma

Crash de Goma

Un avion vient de s’écraser à Birere, un quartier populaire de Goma. L’avion appartient à la compagnie Hewa Bora. Selon la Regie des Voies Aériennes, RVA, l’avion décollait de Goma vers Kisangani avec 94 passagers. Pour l’instant, quelques rescapés sont sortis de l’avion en feu, indique radiookapi.net

L’aéronef s’est écrasé après avoir raté son décollage de l’aéroport de Goma. Après avoir effectué quelque 100 mètres, rasant tout sur son passage, l’avion s’est écrasé sur un pâté d’habitations situé au bout de la piste. Le véhicule anti-incendie de la Monuc a éteint le feu.

Le crash s’est produit dans un quartier populaire bondé et à une heure de pointe. Aucun bilan officiel n’a encore été donné pour l’instant mais, selon les premières informations, il y a cinq survivants dont le pilote, un membre d’équipage et deux petits enfants. Un colporteur que l’avion a écrasé dans sa chute a quand même pu en réchapper.

Un rescapé témoigne des circonstances de l’accident. « J’étais sur le chemin de retour vers Kinshasa parce que ma mission était finie. Quand l’avion a fait le taxi pour son décollage, il y a eu crevaison. Nous l’avons entendu de l’intérieur. L’avion avait déjà atteint la vitesse de décollage. Après la crevaison, il a commencé à freiner. Tellement que la vitesse était déjà très grande, on s’est retrouvé là où vous voyez, contre l’obstacle. Quand l’avion a touché, je ne sais pas ce qu’il y touché, j’ai replié en arrière, et j’ai trouvé une ouverture. C’est là où je me suis lâché. C’était juste dans une maison que l’avion avait déjà écrasée. A partir de là, l’avion est passé. Moi je suis resté. »

En réaction à ce drame, l’Assemblée nationale a suspendu la Plénière de ce mardi en observant une minute de silence en mémoire des victimes. Par la même occasion, l’Assemblée nationale a demandé au Gouvernement de se réunir en urgence ce mardi même pour prendre des mesures en vue d’assister le Nord-Kivu. Une cellule de crise a été mise sur pied à la Chambre basse. La même institution a décidé de consacrer la plénier de demain mercredi exclusivement à ce drame.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner