Ngandajika : prime de risque, confusion et mécontentement parmi les infirmiers

Des infirmiers de Ngandajika, à 90 kilomètres à l’est de Mbuji-Mayi, au Kasaï-Oriental, étaient en colère lundi. A la base, le paiement de la prime de risque. Selon le président de la section locale de l’Anic (Association nationale des infirmiers du Congo), certains de leurs camarades n’ont pas touché leur prime de risque, semble-t-il, pour être arrivés en retard sur le lieu de l’opération de paie. Des infirmiers « fictifs », d’après eux, se seraient présentés avant et auraient signé et perçu l’argent à leur place. Cette situation dure depuis samedi dernier, rapporte radiookapi.net

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner