Matadi : bras de fer entre pharmaciens et inspection des pharmacies

Les membres de l’Association des propriétaires des pharmacies (Aprophar) de la province du Bas-Congo accuse l’inspection provinciale des pharmacies de leur imposer des taxes illégales. Ils ont ainsi décidé de ne plus s’y soumettre, rapporte radiookapi.net

Ces taxes sont payées depuis 16 ans, soulignent-ils.
« L’inspection provinciale pharmaceutique du Bas Congo exagérait dans sa façon de taxer illégalement tous les propriétaires des pharmacies. Depuis 16 ans, il a instauré un système très malsain. […] Il ne fallait pas qu’une personne puisse s’enrichir sur le dos de la population du Bas-Congo », a expliqué le pharmacaien Mwabelo, vice-président provincial de l’Aprophar.

A son tour, le pharmacien inspecteur accuse les membres de cette association de chercher à se soustraire de la loi fixant les conditions de l’exercice de la pharmacie en RDC. Cette loi existe depuis 1933 et a été complétée par des arrêtés en 2 000.

« Nous avons une corporation d’exploitants de pharmacies, pour la plupart profanes, et qui sont malheureusement mal guidés par des personnes de très mauvaise foi qui ne veulent pas accepter les conditions d’exercice de la pharmacie fixées par la loi », a rétorqué M. Dianganzi, pharmacien inspecteur provincial.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner