Katanga: 600 cas de violences sexuelles enregistrés depuis janvier 2008

La coordinatrice provinciale (du Katanga) de la Synergie de lutte contre les violences sexuelles dénonce la lenteur judiciaire dans le traitement des dossiers liés à ce fléau. Selon cette organisation, au moins 600 cas de violences sexuelles ont été enregistrés dans la province depuis le début de l’année en cours, rapporte radiookapi.net

Madame Kabera Bora accuse certains magistrats de ne pas faire diligence et même de complaisance. « Au niveau du parquet, si le dossier tombe entre les mains du magistrat qui n’est pas concerné, celui-ci fait traîner les choses et s’arrange pour que les traces du dossier disparaissent », affirme-t-elle.

De son côté, le procureur de la République près le tribunal de grande instance de Lubumbashi, Dieudonné Kanyama, déclare être du combat de la Synergie de lutte contre les violences sexuelles. « Je m’engage également à réprimer ce genre d’infraction. Vous savez que le procureur est déterminé et marche avec cette Synergie là pour que, finalement, on puisse réprimer les violences sexuelles. Soyez rassurés de mon engagement du fait que nous allons tout faire pour que les dossiers ne traînent pas, le temps de réunir des preuves, et le temps de fixer le dossier devant le tribunal. » Toutefois, le procureur de la République Dieudonné Kanyama insiste sur la vulgarisation de la loi sur les violences sexuelles auprès des populations et des magistrats, de manière que les victimes de ce fléau comprennent que c’est pour leur protection.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner