Mbuji Mayi :fuyant la crise minière, des milliers de personnes affluent à Ngandajika

Mbujimayi

Mbujimayi

Des milliers de personnes, en provenance de Kananga et des villes minières du Kasaï Oriental, sont arrivées à Ngandajika. Elles fuient la récession économique du secteur minier, a confié la coordination de la société civile de Nganajika, à une délégation humanitaire onusienne le week-end dernier, rapporte radiookapi.net

La coordination de la société de Ngandajika qui livre cette information précise qu’ à ce jour, près de 1200 familles sont nouvellement arrivées à pieds. Elles ont été identifiées depuis 3 mois. Par contre, des milliers d’autres venues par véhicules ne le sont pas encore . Ces déplacés ont fui les cités minières du Kasai Oriental et du Katanga, frappées par la crise minière.
Certains retrouvent leurs familles, d’autres s’y installent. Mais cette dernière catégorie vit dans des conditions médiocres, constate l’abbé Vincent Lukoji, président de la société civile de Ngandajika. Il ajoute que cela nécessite une assistance alimentaire. Il craint aussi que cet exode entraîne la délinquance juvénile et l’insécurité.
Pour rappel, la cité de Ngandajika dénombre actuellement plusieurs enfants en rupture familiale appelés « shégués ». Outre cela, des vols fréquents sont enregistrés. Les autorités confirment l’information et disent avoir pris des mesures dont les patrouilles, pour plus de surveillance de ces nouveaux venus.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner