RDC : la Banque mondiale présente son premier projet de développement agricole pour l'Equateur

La Banque Mondiale (BM) a procédé mercredi à Kinshasa, à la présentation de son premier projet de développement dans le domaine de l’agriculture. La BM estime que ce projet actuellement presqu’à la fin de sa phase de préparation. Il pourra se concrétiser dans le second semestre de l’année 2010, dans 3 districts de la province de l’Equateur, rapporte radiookapi.net

Le projet agriculture de la BM intitulé « Projet d’appui à la réhabilitation et à la relance du secteur agricole en RDC » se propose comme objectif, l’augmentation de la productivité et l’amélioration de l’accès aux marchés pour les ménages agricoles.

Pour atteindre cet objectif, Nicola Ahouissoussi, responsable principal du projet, suggère de doter les paysans de la technologie de production et de conservation, de les former pour l’utilisation de cette technologie et de les organiser. Il faut également, toujours d’après lui, développer les voies d’évacuation des produits et renforcer les capacités du ministère de tutelle et assurer sa restructuration.

« Projet d’appui à la réhabilitation et à la relance du secteur agricole en RDC », en préparation depuis 2 ans, mobilisera une enveloppe financière à hauteur de 120 millions de dollars américains. Il est dirigé vers 3 districts du nord de la province de l’Equateur. Il s’agit du Nord et du sud Ubangi ainsi que de la Mongala.

Selon Amadou Ba, responsable adjoint du projet, le projet fait suite à une période d’urgence, après une longue crise durant laquelle les projets d’urgence ont été initiés pour juguler la crise. « Mais maintenant, on est en train de passer de la phase d’urgence à la phase de développement. Et ce projet est le premier du genre dans le secteur agricole et c’est ce qui explique qu’on ait pris beaucoup de temps», a-t-il dit. rnAmadou Ba rappelle que la BM a conduit en 2006, une revue du secteur agricole en RDC. Cette revue a mis en exergue les potentialités dans les secteurs et permis d’identifier les zones d’intervention potentiellement viables. Et c’est dans cet élan qu’intervient ce projet demandé par le gouvernement congolais.

« Nous en sommes arrivés dans la phase de l’évaluation, dans notre processus de préparation. C’est notre moment de désigner aussi bien le design que des arrangements institutionnels et des coûts en détails pour nous permettre d’aller en négaciation et présenter prochainement le projet au conseil d’administration », affirme M. Amadou. Il avance que le projet pourra être présenté au mois de mars au conseil d’administration de la Banque mondiale et mis en vigueur après 3 mois, au second semestre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner