RDC: braconniers et riverains menacent le parc de Maïko

Gorille de montagnes dans la Virunga, Nord Kivu, 2004.

Des experts en environnement appellent le gouvernement de la RDC à prendre des mesures appropriées pour protéger les éléphants, les paons, les gorilles, les okapis et les zèbres du parc national de Maïko, situé à 400 km de Kisangani (Province Orientale). Les responsables de ce parc indiquent que les espèces protégées qui s’y trouvent sont la proie des braconniers et des miliciens.

D’une superficie de 10 830 km², le parc de Maïko situé en Province Orientale s’étend jusque dans la province du Nord Kivu. Des experts accusent les riverains de brûler abusivement les forêts pour leurs activités agricoles et pour capturer du gibier dans ce parc national.

Ils sont aussi attirés par les mines d’or, de la cassitérite et du coltan que regorge ce parc classé sur la liste du patrimoine mondial en péril.

Créé en 1970, le parc national de Maïko appartient à l’une des régions forestières les plus isolées du pays.

D’après les experts de l’Institut Congolais pour la conservation de la nature, la création de ce parc avait pour objectif de préserver cette partie de la forêt, qui est en fait, l’une des plus belles du pays de part sa nature.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner