Mbuji-Mayi : les tenancières de restaurants de fortune accusent la police de tracasseries

Les femmes détentrices des restaurants de fortune le long des avenues de la commune de Bipemba à Mbuji-Mayi, dans la Province du Kasaï-Oriental, accusent les policiers de leur imposer une taxe et de leur arracher des ustensiles de travail en cas de non paiement de cette taxe.

Ces policiers leur exigent 300 Francs congolais (soit 0.3 $ US) trois fois par semaine pour des motifs inavoués. Le responsable de la police d’assainissement de la ville de Mbuji-Mayi nie les faits.

Lire aussi sur radiookapi.net :

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner