Mambasa: la Fec condamne « les arrestations arbitraires » des commerçants

Le siège national de la FEC, à Kinshasa/ Photo Radio Okapi.

Une centaine d’opérateurs économiques, membres de la Fédération des entreprises du Congo (Fec), sont descendus dans la rue à Mambasa en Province Orientale jeudi 28 mars. Ils réclamaient le départ de l’administrateur du territoire qu’ils accusent d’être à la base des arrestations arbitraires de plusieurs commerçants de cette cité.

Ces commerçants se sont réunis à l’artère principale du centre ville mais ils ont été bloqués par la police au rond point central.

Sur leurs calicots on pouvait lire : « La population commerçante demande le départ immédiat de l’AT [administrateur du territoire] de Mambasa ». Ou encore : « Nous demandons l’arrivée des autorités de district de l’Ituri pour décanter cette crise ».

Le président de la représentation de la FEC à Mambasa, Mukama Marocain, explique que la dernière arrestation remonte au mardi 26 mars dernier. Des policiers auraient arrêté quatorze commerçants. Il accuse également l’administrateur du territoire d’avoir extorqué plus de vingt-deux mille dollars américains aux commerçants.

Contacté l’Administrateur du territoire rejette toutes ces accusations.

De leur coté, les responsables de la société civile de Mambasa plaident pour une intervention des autorités compétentes pour régler cette crise entre l’autorité et les commerçants. Une délégation des autorités locales en provenance de Bunia devrait arriver dans les prochaines heures pour résoudre cette crise.

Dans la cité, le calme est revenu après la dispersion de la marche. Les boutiques et magasins ont rouverts après une journée de paralysie des activités.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner