RDC: un réseau de piratage d’appels de téléphonie mobile démantelé à Kinshasa

Kin Kiey Mulumba, député national élu de Masimanimba dans la province du Bandundu (Palais du Peuple/ Kinshasa, le 17/02/2012.)

Le gouvernement congolais a démantelé un réseau de piratage d’appels de téléphonie mobile qui lui faisait perdre 30 milliards de dollars américains par an. Les pirates sont aux arrêts depuis vendredi 4 octobre dernier à Kinshasa. La police et le ministère des Postes, Téléphones et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC) expliquent que ces pirates faisaient apparaître les appels venant de l’étranger comme émis en RDC.

Opérée avec des complicités congolaises et étrangères dont un opérateur français, cette maffia consistait, depuis dix ans, à trafiquer des cartes sims.

Le gouvernement congolais s’est félicité d’avoir démantelé ce réseau maffieux.

«Ce système, appelé sim box, fonctionne grâce à une connexion internet et grâce à des cartes sims qu’on acquiert chez les opérateurs des téléphonies mobiles. Cela signifie que ce crime permanent est commis avec des complicités internes et externes, nationales et internationales », a expliqué le ministre des Poste, Téléphones et Nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Tryphon Kin-kiey Mulumba.

Il a affirmé que des stocks impressionnants des cartes sims ont été saisis et attestent d’une complicité active.

«La traque a été lancée et elle reste lancée. Nous ne sommes qu’à son début », a averti le ministre.

Lire aussi sur rasiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner