Equateur : des incidents après un match de football font un mort et un blessé à Mongala

Les éléments de la police nationale Congolaise entourent les arbitres en courant, ce 20 mars 2011 au stade des matyrs à Kinshasa, lors du match V Club de Kinshasa et Coton sport de Garuwa du Cameroun. Radio Okapi / Photo John Bompengo

Un homme a été tué et un autre grièvement blessé par balle, mercredi 22 août, lors des incidents survenus après un mach de football qui a opposé l’équipe locale de Salongo à Iroko au Stade Mobutu de Bumba (Equateur). Après la défaite de leur club, les supporters de Salongo sont descendus sur l’aire de jeu pour tabasser l’arbitre avant de s’en prendre aux policiers à qui ils ont tentés de ravir les armes.

Pour disperser les supporters, un policier a ouvert le feu, tuant un jeune homme de 18 ans et blessant grièvement un autre. Le policier affirme que ces balles sont sorties « par inadvertance ». Le blessé est soigné à l’hôpital général de Bumba.

Furieux, les habitants de la cité de Bumba ont tenté d’exposer le corps du défunt à l’état-major de la police dans la soirée. Les policiers les ont dispersés en tirant des coups de feu en l’air. Plus tard dans la nuit, un groupe de jeunes gens ont pillé une boutique.

Plusieurs responsables locaux déplorent la recrudescence de la violence dans le stade de Bumba. Il y a une semaine, un journaliste a été tabassé par des supporters mecontents. A la suite de cet incident, les mêmes responsables ont décidé d’augmenter le nombre de policiers dans ce stade.

Le comité de sécurité de Bumba s’est réuni ce jeudi pour prendre d’autres mesures censées améliorer la sécurité dans ce stade.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner