Dialogue en RDC: des diplomates plaident pour le consensus «le plus large possible»

Un groupe d’ambassadeurs de l’Union européenne, du Canada et des Etats-Unis accrédités à Kinshasa ont plaidé lundi 26 septembre pour un large consensus en RDC pour permettre la tenue d’élections « crédibles » et « transparentes ». Ils ont rencontré Edem Kodjo, facilitateur du dialogue.

« On est venu voir le facilitateur un peu pour échanger avec lui. L’important étant de s’assurer qu’on ait un consensus le plus large possible qui puisse mener à la tenue d’élections crédibles et transparentes dans les meilleurs délais et dans le respect à la fois de la constitution et de la volonté de la population », a déclaré l’ambassadrice du Canada, Ginette Martin, après la rencontre.

Les travaux du dialogue convoqué pour discuter des prochaines élections et boudé par certaines formations de l’opposition sont suspendus. Selon la facilitation, des consultations se poursuivent. Un projet d’accord politique a été soumis aux participants.

« On a compris qu’on est en période de consultations sur le projet d’accord qui circule largement. C’est une occasion pour tout le monde de voir qu’est-ce qu’il y a sur la table, de voir là où il y a peut-être encore des améliorations à faire pour s’assurer qu’on ne revoit pas la situation qu’on a vue la semaine dernière avec des pertes de vie », a fait savoir l’ambassadrice du Canada.

/sites/default/files/2016-09/20160926-entretien-ginette-martin_54sec.mp3

Des violences meurtrières ont secoué la semaine dernière la ville de Kinshasa où l’opposition avait appelé à manifester pour exiger la convocation de l’électorat pour l’élection présidentielle. Officiellement, ces violences ont fait trente-deux morts. L’opposition parle d’une centaine de morts.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (137)
Kasaï (78)
FARDC (60)
Ceni (48)
Monusco (42)
Beni (39)
Onu (29)
Cenco (28)
Linafoot (28)
UDPS (28)
Division I (27)
Elections (22)
Kinshasa (21)