19 décembre: la situation dans les grandes villes de la RDC

La situation est calme ce lundi 19 décembre depuis le matin dans la ville de Kinshasa où un important dispositif sécuritaire a été déployé. La veille, le porte-parole de la police a mis en garde ceux qui vont tenter de troubler l’ordre public ou qui vont manifester sans autorisation ce 19 décembre, date qui marque la fin du deuxième et dernier mandat du président Kabila.

A travers la ville, la circulation est timide. Peu de véhicules circulaient sur les principales artères de la ville dans la matinée. Des bus Transco avec peu de passagers à bord sont visibles.

Sur l’avenue du Commerce où sont situées de nombreuses maisons de commerce, les magasins sont fermés. Au grand marché, les étales sont vides.

Les supermarchés Hasson et Frères, Kin Mart, Kin Marché et City Mart ont ouvert. Mais l’affluence habituelle n’est pas observée.

Les principaux bureaux des sociétés de télécommunication Vodacom, Orange, Airtel ainsi que les banques BOA, Procredit, BGFI Bank où s’est rendu notre reporter n’avaient pas encore ouvert jusqu’à midi.

A travers la ville, les écoles n’ont pas ouvert.

Dans les bureaux de l’administration, les activités tournent au ralenti. Peu d’agents sont visibles.

Goma

Dans la ville de Goma, les activités sont paralysées. Certains habitants interrogés disent craindre d’éventuels troubles et ont décidé de rester à la maison. Des partis politiques avaient prévu des manifestations ce lundi.

« Le camping » annoncé par le rassemblement des partis politiques de l’opposition au rond-point Signers n’a plus eu lieu.

Alors qu’ils se réunissaient dans la matinée au bureau du MSR, une dizaine de représentants des partis politiques de l’opposition dont un député provincial ont été interpellés par la police. Human Rights Watch indique avoir reçu une quarantaine de rapports d’interpellations de personnes à Goma. 

Les responsables de la police interrogés par Radio Okapi refusent de commenter.

A travers la ville, les éléments de la police militaire et de la police anti-émeutes déployés depuis dimanche ont été renforcés lundi dans la matinée dans tous les points stratégiques. Les militaires sont également visibles.

Lubumbashi

Depuis la matinée, le calme règne dans la ville de Lubumbashi. Une forte présence policière et militaire est visible dans certains points sensibles de la ville.

Au centre-ville, la majorité des boutiques, magasins et supermarchés ont ouvert leurs portes. 

Au marché Mzée Kabila, les activités se déroulent normalement. Dans d’autres provinces issues du démembrement du Katanga, la situation est également calme.

Mbuji-Mayi

Plusieurs habitants de Mbuji-Mayi sont restés à la maison dans la matinée.

Les établissements scolaires et d’enseignement supérieur ou universitaire ne fonctionnent pas.

Dans les grands marchés Bakwa Dianga et SIMIS, les commerces sont fermés. Seuls quelques étales situés le long des artères autour du marché Bakwadianga ont ouvert.

Peu de véhicules et motos sont visibles sur les principales routes.

Vous pouvez suivre le reportage de notre correspondant sur place.

/sites/default/files/2016-12/20161219-reportage-mbuji-mayi_1min12sec.mp3

Mbandaka

Dans la ville de Mbandaka dans la province de l'Equateur, les habitants vaquent à leurs occupations. Pas de déploiement des forces de sécurité.

Marchés, boutiques et magasins ont ouvert. Dans les banques commerciales, les fonctionnaires perçoivent leurs salaires du mois de décembre.

Mais plusieurs parents n’ont pas envoyé leurs enfants à l'école. Dans certaines écoles, les chefs d'établissement ont renvoyé les élèves présents à la maison.  

A Gemena, dans le Sud-Ubangi, bastion du parti MLC de Jean-Pierre Bemba, la situation est aussi calme. Les forces de sécurité n’ont pas été déployées.

Les activités se déroulent normalement.

Uvira

Dans la ville d’Uvira où l’opposition avait appelé à une journée « ville morte », les activités ont été timides dans la matinée avant de reprendre peu à peu.

Au rond-point de Kavimvira, les commerçants s’installent progressent près du pont. Les boutiques ouvrent les unes après les autres. Les conducteurs de motos se positionnent au parking.

Mais au centre commercial de Mulongwe, boutiques, pharmacies, dépôts de vivres et stations-services sont restés fermés.

A la place Monument, des attroupements d’habitants sont observés. Devant des commerces, des commerçants observent. Quelques clients sont présents dans la cour de la banque TMB qui a ouvert ses portes.

Kalemie

Depuis le début de la journée, la situation est calme à Kalemie. Les transports en commun, les administrations et les banques fonctionnent comme d’habitude.

Mais dans les marchés, tous les commerces n’ont pas ouvert.

Au marché de la Lukuga, le plus grand de la ville, beaucoup d’étalages étaient vides ce matin.

Un dispositif sécuritaire important est déployé dans la ville. Des véhicules pleins de policiers et militaires continuent de patrouiller.

Bukavu

Les activités ont démarré timidement à Bukavu où les forces de l’ordre étaient visibles à plusieurs endroits de la ville.

C’est en milieu de matinée que la vie de la ville a commencé à reprendre comme d’habitude.

Mais dans la plupart des écoles, les élèves ne se sont pas présentés.

Le seul incident signalé est l’arrestation par la police d’un militant du « mouvement des indignés ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (268)
Cenco (112)
CAN 2017 (79)
Ceni (76)
Léopards (49)
FARDC (42)
UDPS (41)
Dialogue (39)
Monusco (37)
Beni (27)
Caf (25)
Elections (21)
Ituri (21)