Bas-Uélé: grève des infirmiers à Buta, 9 morts en un mois

A l’intérieur d’un pavillon de malades à l’hôpital de la Rive à Kinshasa le 03/06/2013. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Neuf personnes sont mortes en un mois à l'Hôpital général de référence de Buta, chef-lieu du Bas-Uélé, pour n’avoir pas été soignées. Les infirmiers œuvrant dans cet hôpital observent une grève pour revendiquer de meilleures conditions salariales.

Le médecin directeur de cet hôpital, Dr Paul Wali, affirme que sans les infirmiers, les effectifs de médecins sont insuffisants pour prendre en charge tous les malades.

«La première difficulté est que le nombre de médecins est très minime par rapport aux infirmiers. L'hôpital regorge au moins cinquante à soixante infirmiers et quarante garçons de salles. Il nous reste seulement dix médecins. La deuxième difficulté est que les laboratoires et services spécialisés sont fermés. Les femmes ne peuvent qu'accoucher à domicile. Elles arrivent à l'hôpital avec des complications», explique-t-il.

A (re) Lire: Bas-Uélé : grève des infirmiers pour dénoncer l'écart de paie dans les listings

Deux femmes sont mortes mercredi dans cet hôpital après avoir accouché à domicile.
 
Pour reprendre du service, les infirmiers exigent de percevoir au préalable leurs primes de risque de juin, juillet et août 2015. Ils réclament aussi l’inscription sur les listes de paie de leurs collègues en service depuis plus de 20 ans mais qui ne sont pas payés, selon eux.
 
La société civile de Buta appelle à une intervention urgente des autorités.
 
«Dans tous les centres et zone de santé concernés, les femmes accouchent en cours de route et les enfants meurent», résume un membre de cette structure.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner