Le Conseil national de travail plaide pour le réajustement du SMIG

Célébration de la journée internationale du travail par des travailleurs congolais le 1/05/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo/Photo archive

La 31eme session du Conseil national du travail (CNT) s'est clôturée lundi 31 août à Kinshasa. Pendant trois jours, les membres de cette structure, les représentants du gouvernement et des organisations professionnelles ont débattu notamment du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), fixé à 3 dollars américains par jour en RDC. Les participants ont été unanimes sur la nécessité de réajuster le SMIG, sans toutefois parvenir à proposer un nouveau montant.

Cette session du CNT a résolu de réactiver la commission tripartite de suivi de l'application du SMIG. C'est une commission qui a été mise en place au lendemain de la promulgation du SMIGen RDC, en 2008.

-Comment analyser cette recommandation ?

-Que faut-il pour améliorer les conditions de travail en RDC ?

Invités

-Professeur Willy Makiashi, Vice-Premier ministre, ministre du travail et de la prévoyance sociale.

-Modeste Rachidi Kayombo, Porte-parole des syndicats indépendants de l'administration publique.

-Polydore Tangeli,  Analyste des questions sociales et expert en matière du travail. 

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à [email protected].

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou encore nous envoyer un SMS au (+243) 810515778.

N'oubliez pas de joindre à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.
Vous pouvez laisser un commentaire sur la page Facebook de l'émission Dialogue entre congolais-Radio Okapi. http://www.facebook.com/pages/Dialogue-entre-congolais-Radio-Okapi

/sites/default/files/2015/030915-p-f-dec-00site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner