Kinshasa: des ex-agents de la Stuc réclament leurs arriérés de 75 mois

Des épaves des bus de la Société de transport urbain du Congo (Stuc), le 24 mai 2012 à Kinshasa

Des anciens agents de la Société de transport urbain du Congo (Stuc) ont organisé un sit-in, vendredi 18 septembre à Kinshasa, pour réclamer leurs arriérés des salaires de septante-cinq mois ainsi que leurs décomptes finals. Cette entreprise est liquidée depuis février dernier.

Le porte-parole de ces agents, Mozart Luhembwe, attribue la liquidation de leur entreprise au manque de pièces de rechange et à la suppression de la subvention par le ministre des Transports et Voies de communication.

Il a également indiqué qu’en cas de non satisfaction, ils vont soumettre  leur requête au chef de l’Etat en sa qualité de garant de la paix sociale au pays:

«Si nous ne sommes pas reçus par le ministre de tutelle, nous resterons ici jusqu’à ce que satisfaction nous soit accordée. Comment  pouvons-nous rentrer à la maison où les enfants n’ont pas à manger et ils n’étudient pas et les soins médicaux sont difficiles. Des morts se comptent parmi des collègues. Le cas le plus récent c’est  papa Kalombo pour qui nous avons eu du mal à avoir le cercueil. Si nous n’obtenons pas satisfaction, nous serons obligés de voir le chef de l’Etat qui est le seul comptable des agissements des ministres. Nous espérons qu’il  va intervenir en notre faveur. Nous sommes des Congolais qui avons aussi droit à la vie comme les autres».

A (re) Lire: Faut-il créer une société de transport qui fusionne STUC et City Train ?

Les manifestants  n’ont pas réussi à déposer  leur mémorandum après avoir été dispersés par la police.

Pendant que les agents de la Stuc manifestaient, le directeur de cabinet du ministère des Transports et Voies de communication  et leur directeur général étaient en réunion autour de cette question qui touche environ 1 727 agents.

La Stuc avait été créée en 2006 avant d’être liquidée en 2015.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner