Goma: spécial 70 ans de l’Onu

L'un des présentateurs de l'émission Okapi Service de Radio Okapi, Jody Kashama, interviewé à Goma. Radio Okapi/Ph. Taty Mapuku

A Goma (Nord-Kivu), les jeunes appellent la communauté internationale à mobiliser des moyens pour permettre au gouvernement congolais de relancer les entreprises pillées pendant les périodes des guerres.

Le président de l'Intersyndicale des travailleurs au Congo, Kambale Lwanga a lancé cet appel au cours de l'émission spéciale Okapi servic», organisée mercredi 23 septembre, à Goma à l’occasion des 70 ans de l’Onu.

«Il faut interpeller, il faut clarifier. Nous sommes un pays qui a subi beaucoup de guerres et nous avons droit aussi d'être traité au même pied d'égalité que les autres Etats. La Bosnie, le Rwanda, le Burundi, l'Ouganda ont eu des appuis après les guerres. Et nous la RDC, quel appui on nous donne en vue de créer des entreprises pillées durant les guerres. Il n'y a rien», a-t-il déploré.

Réagissant sur les cinq piliers du leadership, le responsable de l'ONG «Un jour nouveau», Camille Tutu dit croire en la capacité des jeunes congolais d'apporter des solutions aux problèmes du pays.

Pour relever les défis, indique-t-il, les jeunes ont également besoin de l’appui de leurs aînés.

«Je crois beaucoup aux jeunes. Ils ont l'énergie, la volonté et le dynamisme de vouloir changer les choses. Le seul problème, c'est l'accompagnement. Ceux de la génération précédente sont en mesure de leur donner l'équipement et l'outillage nécessaires pour qu'ils soient en mesure de changer les choses», a estimé Camile Tutu.

Vous pouvez écouter le reportage réalisé dans le cadre de cette émission:

/sites/default/files/2015/okapi_servicea_goma_.mp3 

La seconde émission d'Okapi service se tient jeudi 24 septembre, sous le thème : «La consolidation de la paix, l'environnement du lac Kivu».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner