Le Potentiel : « J. Kabila a son candidat à la présidentielle »

Le chef de l'Etat congolais à la cité de l’Union africaine à Kinshasa lors des consultations le 16/06/2015 . Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Revue de presse du mardi 6 octobre 2015

Le Potentiel tente ce mardi de décrypter ce qui s’est passé à la dernière réunion de la Majorité présidentielle à Kingakati.

Le président Kabila vient de lever un pan de voile sur ses intentions liées aux nouvelles étapes du processus électoral en cours, écrit le journal qui poursuit :

« Dans une construction savamment alignée, l’Autorité morale de la Majorité présidentielle (MP) a d’abord calmé la tempête imposée par le groupe de 7 (G7). »

Le chef de l’Etat promet la victoire à sa majorité lors des prochaines élections, sans se prononcer clairement sur sa (non)candidature. Il a nié l’existence d’éventuelles messes noires contre la Constitution.

Et pour Le Potentiel, une seule conséquence découle de cette posture : Joseph Kabila a déjà son candidat pour la présidentielle de 2016. Qui est ce dauphin ? A cette question, Le Potentiel ne donne pas de réponse.

La question du dauphin se retrouve aussi à la Une du Phare.

« Après la messe de Kingakati : quel dauphin pour Kabila ? », titre le quotidien pour qui le message de Joseph Kabila aux députés, sénateurs et chefs des partis de la Majorité Présidentiel a été fort suivi par la communauté nationale.

Même si le Chef de l’Etat a souligné n’avoir jamais donné mandat à quiconque pour la modification de la Constitution et juré de respecter cette loi fondamentale à la lettre, le flou est resté total au sujet de son avenir politique, note le confrère.

Cependant, souligne Le Phare, si la présidentielle est réellement maintenue à la date du 27 novembre 2016, il ne serait pas trop tôt, pour Joseph Kabila et la Majorité présidentielle, de faire déjà le choix du candidat qui devrait porter leurs ambitions pour ce scrutin de tous les enjeux et de tous les dangers.

Pour le journal, des millions de compatriotes attendent, de l’Autorité morale de la MP, un signal clair sur sa succession. Le Phare estime que ce serait la meilleure façon de tordre le cou à toutes les rumeurs qui circulent au sujet de son avenir politique.                        

Pour sa part, La Prospérité résume les défis auxquels fait face l’actuelle majorité : préparer le dialogue, les élections de la base au sommet et, si le pays est attaqué, il faudrait aussi tout faire, pour résister contre des menées subversives de n’importe quel ennemi de la paix.  

Au sujet des élections, le journal fait remarquer que la hiérarchisation des élections (de la base au sommet) pose problème, dans la mesure où le pays met toujours en avant, le manque de moyens financiers.

Dans l’opinion, commente le quotidien, le report sine die de l’élection des Gouverneurs intérimaires a semé le doute dans les esprits sur la capacité du Gouvernement à mobiliser les ressources financières, pour l’organisation de 12 scrutins directs et indirects.

Autre sujet à la Une de Forum des As qui s’intéresse à l’élection du successeur de Modeste Mutinga qui a démissionné du bureau du Sénat après l’exclusion du G7.

C’est aujourd’hui mardi que les sénateurs procèdent à l’élection de leur rapporteur pour remplacer le MSR Modeste Mutinga Mutuishayi, rapporte le journal qui cite les candidats en lice.

Il s’agit de Sesanga, élu des élus du Kasaï dans l’ancien Kasaï Occidental, de Musendu Flungu du Lualaba dans l’ancienne province du Katanga, de Mme Kikontwe du Haut-Lomami, de Mulaila du Maniema, de Ngongo Luwowo du Maniema, de Nkole et de Kiluba.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner