Maman Sidikou, nouveau chef de la Monusco

Le Nigérien Maman Sidikou a été nommé au poste de Représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en RDC. Il occupait jusqu'au mois d'octobre 2015 les fonctions de Représentant spécial du Président de l'Union africaine pour la Somalie et Chef de la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM). UN Photo/Mark Garten

Le successeur de Martin Kobler est connu. Il s’agit du Nigérien Maman Sidikou.  Il a été nommé  à la tête de la Monusco jeudi 8 octobre par le Secrétaire général de l’Onu. Maman Sidikou occupait jusqu'au mois d'octobre 2015 les fonctions de Représentant spécial du Président de l'Union africaine pour la Somalie et Chef de la Mission de l'Union africaine en Somalie.

«Je ne peux pas dire avec certitude si les progrès réalisés sont durables ou si le spectre de la violence peut réapparaitre et annuler ce qui a été réalisé jusqu’à maintenant», a déclaré Martin Kobler devant le Conseil de sécurité. L’ex-Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies en RDC et son homologue en charge de la région des Grands Lacs ont exprimé leur inquiétude concernant les tensions politiques autour du processus électoral dans ce pays.

Autre actualité. C’est le lancement mardi  dernier à Kinshasa par le Premier ministre Matata Ponyo  du rapport bilan des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) 2000-2 015. D’après ce document, les principaux indicateurs des OMD ont évolué d’une façon satisfaisante au regard du contexte traversé par la RDC sur la période.

Décryptage

Les Objectifs du millénaire pour le Développement (OMD) et les Objectifs pour le Développement Durable (ODD) sont deux programmes des Nations unies. Pour en savoir plus, nous recevons un des experts membres du Comité de rédaction du Rapport-Bilan des OMD lancé officiellement. Jean-Paul Boketshu Bofili. Il est économiste national au Programme des Nations unies pour le développement-PNUD/RDC.

Nouvelles en bref

Le financement du gouvernement japonais d’un projet conjoint pour la réintégration des ex-enfants soldats et enfants vulnérables du territoire de Rutshuru  (Nord-Kivu), s’élève à -4 millions de dollars américains. La signature de ce projet a eu lieu mercredi 7 octobre dernier au siège du PNUD/RDC à Kinshasa. Les partenaires dans ce projet sont, côté gouvernemental, le Bureau de la Représentation spéciale du Chef de l’Etat pour la lutte contre les violences sexuelles et le recrutement des enfants soldats et l’Institut national de préparation professionnelle. Et côté onusien, il y a le PNUD, ONU-Femmes, le PAM et l’Unicef. Mille enfants seront bénéficiaires de ce projet.

-A Goma cette fois-ci, où le PNUD a organisé du 7 au 8 octobre un atelier de monitoring judiciaire. Une cinquantaine de représentants du monde judiciaire et de l’université d’Ituri et des deux Kivus y ont participé. Le sujet du monitoring a porté sur le traitement des dossiers de violences sexuelles basées sur le genre. Depuis 2010, le PNUD a investi plus de 500 mille dollars américains pour mettre en œuvre un monitoring judiciaire des cas de violences sexuelles et basées sur le genre.

-Plus de deux mille nouvelles personnes, en majorité des femmes et des enfants, sont entrées en une semaine sur le terrain congolais en provenance de la République centrafricaine. Selon un communiqué conjoint HCR-PAM, ces personnes en provenance particulièrement de Bangui, la capitale de la RCA, sont à Zongo et la plupart se seraient installées dans le camp de réfugiés de Mole. Le HCR rappelle que depuis le début de la crise centrafricaine en mars 2013, plus de soixante-cinq mille réfugiés centrafricains ont été installés dans quatre camps: Boyabu, Mole, Inke et Bili au Nord et au Sud-Ubangi, pendant que d’autres vivent dans des familles d’accueil.

Invité

Campagne d’inscription des enfants de 6-7 ans vivant en dehors de l’école. L’ex-province du Bandundu  a réalisé des performances en récupérant 123. 552 élèves en 2014. En 2015,  près de 31 000 identificateurs bénévoles ont été largués dans 800 000 ménages. Objectif: faire du porte à porte, pour récupérer davantage d’enfants et  les maintenir à l’école. Pari que le gouvernement veut gagner avec l’appui de l’Unicef. Jean-Paul Nico Luketo, chargé de l’éducation de l’Unicef Bandundu est notre invité. Il évoque les différentes facettes de la stratégie porte à porte et ses implications.

Nouvelle de province

Les enseignants  des villages plus éloignés de Kikwit parcourent de longues distances à pied pour toucher leur salaire mensuel au chef-lieu de la nouvelle province du Kwilu. Fatigués, ils expriment leur ras-le bol et demandent au gouvernement de trouver une solution.

Autoportrait

Ngoy Kishimba, assistant au Représentant UNFPA/RDC, Kinshasa 

Agenda de la semaine

-15 octobre : Journée internationale des femmes rurales

-16 octobre : Journée mondiale de l’alimentation

-17octobre:Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

Bonne écoute :

/sites/default/files/2015/111015-p-f-magun-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (119)
Ebola (54)
Ceni (47)
FARDC (47)
Beni (37)
Kinshasa (37)
Caf (28)
Monusco (27)
Vclub (26)
UDPS (26)
Mazembe (25)
Linafoot (25)
Santé (22)
Yumbi (21)
Sécurité (19)